Mots-clefs

, , , , , , , ,

Fini le courrier volumineux et le transport interminable de lettres, vive Internet! À bas les bottins téléphoniques en papier, grâce à Internet, on sauve des arbres. On entend souvent dire qu’Internet évite de gaspiller du papier, est-ce à dire qu’Internet va tuer le papier?

Paper à mainLe papier a encore ses lettres de noblesse

On croyait qu’avec le web, les boites aux lettres et les produits d’imprimerie seraient désormais superflus. S’il est vrai que de plus en plus de dictionnaires, de répertoires et de livres pratiques sont aujourd’hui numérisés, il est aussi vrai que bien des documents ont encore besoin du support papier. La plupart des documents à remettre en main propre: des diplômes, des annonces pour le recrutement, des documents remis lors d’événements publics, déposés dans les présentoirs ou distribués aux stands d’exposition ont besoin du support papier pour que les gens rapportent l’information à la maison, ne serait-ce qu’une carte avec le nom de la personne ou de l’organisme et ses coordonnées… électroniques!

Woman Typing on KeyboardInternet doit développer des procédés plus durables, à l’exemple de l’industrie du papier

Il y a quelques années, les industries papetières étaient la cible de critiques et de pressions sociales réclamant des produits moins polluants. Tandis que les procédés papetiers se font de plus en plus verts, les moteurs de recherche et les banques de données numériques, elles, continuent de polluer grandement sans être pointées du doigt. Il faut cesser de jouer à l’autruche et réclamer de Google, Facebook, YouTube et compagnie qu’ils revoient leurs méthodes. Pour que l’Internet de demain soit moins dommageable pour l’environnement.

Internet et les mouvements de masse

Selon Éric Darier, directeur de Greenpeace au Québec « grâce à la pression populaire, plusieurs entreprises du secteur de l’électronique font maintenant des efforts pour offrir des produits moins nocifs pour l’environnement. » Alors, si un site d’importance trouvait un moyen d’alimenter son réseau en énergies propres et que les adeptes des causes environnementales l’appuyaient, avec l’impact qu’ont les médias sociaux, je vous en passe un papier que le mouvement de masse suffirait à faire embarquer tous les autres!

Publicités