Commençons en Australie, dans le Queensland, avec l’hôtel « Daintree Eco Lodge and Spa« . Situé dans la plus ancienne forêt tropicale du monde, cet hôtel se doit d’être en accord total avec son environnement, afin de minimiser son impact sur celui-ci. Sa taille modeste (15 maisonnettes, appelées « Bayans ») permet d’apprécier la totale tranquillité du lieu, ainsi que les services liés au spa, dont les traitements sont inspirés des techniques de bien-être aborigènes. Des guides présents dans l’hôtel peuvent d’ailleurs aider les clients à découvrir cette culture au quottidien, alliant rites traditionnels et rapport fusionnel à la nature.

L’hôtel Mocking Bird Hill à Port Antonio en Jamaïque s’applique depuis plus de quinze ans à se développer autour de gestes simples mais rarement effectués dans le milieu de l’hôtellerie. Vous ne trouverez notamment aucun pesticide ni insecticide dans le jardin, la piscine n’est que très faiblement chlorée, et les 10 chambres de ce petit hôtel utilisent l’énergie solaire, recyclent l’eau des pluies et sont ventilées naturellement. Enfin, les propriétaires tiennent à vivre parmi vous de la manière la plus simple : on ne discute pas des formalités dans un bureau de réception, mais plutôt autour d’un thé sur la terrasse !

A Zanzibar, c’est l’hôtel « Chumbe Island Coral Park » qui vous accueille. Avec la particularité de se situer dans une réserve naturelle privée, cet hôtel est situé sur une île corallienne aujourd’hui protégée grâce au tourisme vert. On y loge dans des petits bungalows alliant la construction traditionnelle à un petit grain de folie contemporain, tout en offrant le confort nécessaire pour profiter de ce lieu privilégié, à quelques mètres des chaudes vagues de la Tanzanie.

Adrère Amellal est un hôtel situé dans l’oasis de Siwa en Egypte. Au cœur du désert, les 40 chambres de cet hôtel sont construites grâce aux techniques traditionnelles, et proposent un confort et un luxe exceptionnels malgré les contraintes géographiques. Cependant, et ce n’est pas forcément un inconvénient, les chambres ne possèdent pas d’électricité : c’est justement parce qu’elles sont éclairées par des dizaines de bougies que l’atmosphère magique et unique qui se dégage chaque nuit est irremplaçable. Le ciel étoilé éclaire alors le désert, et les sables clairs brillent de mille feux.

Enfin, l’hôtel Soneva Fushi Resort à Baa Atoll aux Maldives a réussi son passage au bilan carbone neutre en 2010, grâce à son utilisation exclusive de matériaux et aliments locaux, ainsi qu’à son recours aux gestes simples et essentiels de l’écologie. Les chambres sont ventilées naturellement, les déchets réduits au maximum, l’eau de pluie collectée, celle de la piscine filtrée, et toute source de consommation d’énergie contrôlée. Ainsi, les plages de sable fin blanc pourront le rester encore longtemps !

Et selon vous, quel est l’hôtel à Montréal le plus vert?

Publicités